L'engagement en entreprise, de quoi parle-t-on ? 1

L’engagement en entreprise, de quoi parle-t-on ?

Auparavant on parlait de s’engager dans l’associatif, dans l’armée… Aujourd’hui on parle de s’engager dans l’entreprise. Mais de quel engagement parle-t-on au juste ?

Un contexte qui en dit long

Ce terme, devenu un incontournable des ressources humaines, est concomitant à plusieurs faits :
  • un contexte économique en crise et une méfiance envers l’impact des entreprises (sur la société, sur l’environnement, sur les vies humaines individuelles) ;
  • des carrières qui se construisent selon une multitude d’opportunités plutôt que dans une seule « maison » ;
  • une recherche (et donc une perte antérieure) de sens et de valeurs qui sont précisément les éléments qui motivent un engagement.
Une hypothèse est séduisante : on brandit l’engagement parce que justement, il n’y en a pas ! La théorie de l’engagement du salarié serait l’arbre qui cache la forêt du désengagement massif effectif dans les entreprises.

Au-delà du contrat

L’« engagement » qui rimait avec « militant », semble avoir pris un sens bien pacifié puisque « s’engager » se rapprocherait plus simplement d’« être motivé ». Il reste cependant un point commun de la définition qui est le fait d’être capable de “donner”, voire de “se donner”, et il faut entendre par là : être capable d’aller au-delà du contrat s’il le faut, en donnant du temps, en prenant l’initiative, en étant fidèle, en étant loyal.

Engagement et éthique

Aujourd’hui comme hier, on va au-delà d’un contrat, on entre dans la sphère de gratuité si d’autres valeurs sont présentes : l’utilité sociale, le climat éthique au travail, des relations humaines saines. Il s’agit d’une contrepartie immatérielle. Si les collaborateurs ont été maltraités, trompés, infantilisés, il y a évidemment peu de chance que l’engagement soit au rendez-vous. Aujourd’hui comme hier, les salariés peuvent s’engager, donner plus à certains moments, s’ils sont motivés par un vécu éthique de leur travail.  
L'engagement en entreprise, de quoi parle-t-on ? 2Pour aller plus loin : “Regards croisés sur l’engagement”. Question(s) de management, n°2 (2012) : pp 119-37.

Lire aussi : Le besoin de reconnaissance au travail

Adélaïde De LasticAdélaïde DE LASTIC,

Docteure en philosophie, consultante entreprise et chercheuse

philosophie.entreprise@gmail.com / Site Internet

#PhiloDeBureau