Handicap et entreprise - Un enjeu de société 1

Handicap et entreprise – Un enjeu de société

Aujourd’hui, les personnes handicapées ont deux fois plus de mal à trouver un emploi que les personnes dites valides. Malgré les nombreuses lois mises en place pour les aider, la situation des personnes handicapées progresse trop lentement.  Voici 5 pratiques qui pourraient faire progresser l’inclusion des personnes en situation de handicap en entreprise.

1)   Former les ressources humaines. Les préjugés ont la vie dure et de nombreuses personnes sous-estiment les handicapés. Selon une étude de l’AGEFIPH, les managers et ressources humaines ont une crainte vis à vis des personnes handicapées : coût, improductivité, barrières légales…  Ces préjugés sont infondés puisque seulement 2% des personnes sont en fauteuil roulant et une part importantes des handicaps ne sont pas visibles. Recruter une personne handicapée ne s’accompagne pas forcément de son lot de contraintes insurmontables. Le handicap ne détermine pas la productivité d’un employé. En revanche, sa formation et son inclusion dans une équipe peuvent avoir un impact considérable.  Dans certaines entreprises au contraire, les personnes en situation de handicap sont plus productives que les autres, c’est le cas du géant Microsoft qui a mis en place un programme dédié aux personnes handicapées, de l’autisme jusqu’au handicap moteur, qui fonctionne très bien. 2)   Travailler avec des secteurs protégés et avec les travailleurs indépendants.  Lever les barrières liées au handicap est très important et de nombreuses entreprises travaillent avec des ESAT. Ces établissements favorisent l’intégration des travailleurs handicapés tout en leur offrant un cadre de travail privilégié ; ces structures fournissent bon nombre de services pour les entreprises de différents secteurs et 98% des entreprises ayant collaboré avec des ESAT se disent satisfaites des contrats mis en place. 3)   Aménager son espace de travail pour favoriser l’accessibilité. Aujourd’hui, quasiment toutes les entreprises sont soumises à la loi stipulant l’aménagement des locaux dans un but d’accessibilité. Que vous recrutiez des travailleurs handicapés ou non, vos locaux doivent être conformes. Les coûts relatifs à ces aménagements ne sont pas si élevés qu’on le pense et n’est pas utile seulement pour les employés en situation de handicap, les employés valides peuvent aussi en tirer de nombreux bénéfices. De plus, la diversification des équipes est une vraie chance pour l’entreprise. Alors n’hésitez plus et aménager vos espaces !   4)   Former les managers aux questions liées au handicap. Les handicaps sont nombreux et variés. Il est donc important d’en connaître les tenants et aboutissants afin de faire tomber les préjugés. Il est essentiel de ne pas faire de généralités ; une mauvaise expérience est inévitable mais elle ne doit pas desservir celles qui suivront. Un travail de formation des équipes doit être fait en amont afin qu’elles puissent gérer l’arrivée d’un collaborateur handicapé. C’est en travaillant ensemble qu’on peut faire changer les mentalités et avancer dans le bon sens. 5)   Investir dans la formation. 77% des personnes handicapées n’ont pas le bac et ce chiffre n’est pas dû à un manque de motivation de ces dernières mais bel et bien à un déficit d’accessibilité de l’éducation aux personnes en situation de handicap.  Pour corriger ce chiffre, il faut tout miser sur la collaboration et la formation. Dans ce domaine, les entreprises ont une grande part de responsabilité. En effet, en investissant dans des programmes d’éducation, on ouvre les esprits et le champ des compétences. Miser sur l’alternance, l’apprentissage et la formation continue est une façon de faire mais il en existe beaucoup d’autres.

Ainsi, inclure des travailleurs en situation de handicap peut être un vrai point fort pour votre entreprise mais aussi pour vos collaborateurs. Tous ensemble nous pouvons faire évoluer les mentalités dans le bon sens.