Réduisez le turnover, soignez l’onboarding ! 1

Réduisez le turnover, soignez l’onboarding !

 

 

Le turnover, ou rotation du personnel en français, c’est le nombre de départs, dans une entreprise, suivis par une embauche. Ces départs peuvent être des licenciements et des fins de périodes d’essai non renouvelées, mais aussi des départs volontaires et des ruptures conventionnelles. D’après l’étude « Preparing for take-off » du cabinet Hay Group, le taux de turnover dans le monde entre 2013 et 2018 était de 23%. Certains chiffres sont même plutôt inquiétants puisque 22% des nouvelles recrues quittent leur emploi dans les 45 premiers jours et, dans le pire des cas, 4% des nouvelles recrues quittent leur emploi le premier jour ! 

Or, de la rédaction de l’offre d’emploi à la formation de votre nouvelle recrue en passant par les entretiens d’embauche, le chemin à parcourir pour remplir un poste vacant est long…et coûteux ! En effet, 45% des entreprises estiment que le remplacement d’un salarié leur coûte plus de 25 000$. Le turnover coûte cher, remplacer un salarié lors de son départ représente 3 à 6 mois de salaire. Alors forcément, quand le départ survient lors du premier jour d’embauche, le coût est multiplié par deux. 

En bref, pas besoin d’aller plus loin pour comprendre le lien étroit qu’il existe entre le turnover et l’onboarding de vos collaborateurs. Même si ce n’est pas le seul facteur à améliorer, un bon onboarding réduira considérablement le taux de rotation du personnel ! 

 

 

 

 

 

 

L’importance d’un bon programme d’onboarding. 

C’est les premiers jours que nous nous formons la majorité des impressions que nous allons avoir sur un travail et sur une entreprise. Accorder de l’importance à l’arrivée d’un nouveau collaborateur est donc primordial ! 

 

 

L’onboarding tient en 4 points, appelés les 4C : 

La conformité.

Il s’agit de s’assurer que tous les éléments légaux, liés au recrutement, soient bien conformes. Exemples : contrats de travail signés, politique interne de l’entreprise bien comprise, règles générales expliquées…

La clarification.

Il s’agit de rendre plus clairs tous les aspects qui pourraient encore être flous après le recrutement. Exemples : rester disponible pour d’éventuelles questions, précisions des missions exactes du poste…

La culture.

Elle vise à partager les normes culturelles de l’entreprise qu’elles soient formelles ou informelles. Exemples : relations entre les individus, normes de langage, habitudes pour le déjeuner ou les évènements)

La connexion.

Il faut ici de créer des liens entre le nouveau membre de l’entreprise et les autres. Exemples : apprendre à se connaitre sur un plan plus personnel…

 

 

Les nouvelles recrues peuvent atteindre leur potentiel plus vite ! 

Eh oui, l’onboarding ce n’est pas que l’aspect légal ! Avec un bon onboarding non seulement la nouvelle recrue n’aura pas envie de prendre ses jambes à son cou dès le premier jour, mais elle sera aussi plus efficace plus vite ! 

Cela peut prendre du temps pour une nouvelle recrue d’être entièrement efficace, de connaitre tous les fonctionnements et les subtilités de l’entreprise. 30% des entreprises estiment qu’il leur faut presque 1 an pour que les employés atteignent leur potentiel maximal ! 

 

 

Bien former ! 

La formation sera un enjeu premier pour réduire le turnover en entreprise pour différentes raisons. Premièrement, en investissant dans la formation, vous montrez au collaborateur qu’il compte pour vous et que son employabilité est prise en compte par l’entreprise. L’idéal est de débuter la formation avant même la fin de la période d’essai. En effet,  vous augmenterez les chances que votre nouvelle recrue ne parte pas rapidement.

Le deuxième point est que la formation mettra en place une réelle confiance envers les leaders. Former le collaborateur c’est lui montrer que nous tenons nos engagements de le faire grandir, de développer, avec lui, ses compétences ou encore de faire en sorte qu’il soit toujours adapté à son poste et à ses missions.

 

 

Le développement personnel

Diminuer le turnover ne se réduit pas à bien accueillir ses nouvelles recrues, il faut assurer un suivi. Tout au long de la carrière de vos collaborateurs, leurs envies, leurs compétences et leurs motivations évoluent. Il faut être capable d’évoluer avec eux. Ne pas perdre un salarié, c’est donc aussi gérer, avec lui, sa carrière. S’il n’évolue pas avec vous il évoluera sans vous ! L’une des principales causes de départ est le manque d’opportunité et de possibilité d’évolution. D’après l’étude du cabinet Robert Half, les employés ont 3,2 fois plus de chances d’être heureux au travail si on leur propose des tâches dignes d’intérêt et significatives !

 

 

En bref, pour réduire le turnover et avoir des recrues plus efficaces plus vite il faut soigner l’onboarding ! Et l’onboarding ne se réduit pas à accompagner une nouvelle recrue lors de son premier jour. Il est important de lui permettre de se développer en continu et de garantir le maintien de son employabilité ! 

 

Notre solution pour l’onboarding et l’expérience collaborateur ! 

Pour en savoir pour sur le lien entre l’onboarding et le turnover !