L’offboarding

Depuis quelques années, l’onboarding a le vent en poupe. Cependant, on parle bien moins de l’offboarding. L’offboarding, c’est l’art de dire au revoir à un collaborateur qui quitte votre entreprise. 20% des collaborateurs quittent l’entreprise intégrée récemment à cause d’une mauvaise intégration. 4% partent si leur première journée a été catastrophique. On ne le répètera jamais assez, l’onboarding est essentiel pour garder vos collaborateurs. Si toutefois, ils décident de partir, l’offboarding est tout aussi important. En facilitant le départ, vous évitez les retombées négatives sur votre structure. En effet, 38% des collaborateurs insatisfaits partagent des avis négatifs sur leur ancienne entreprise. Souvent, le manque de perspective est mis en cause. Quoi qu’il en soit, l’offboarding doit être soigné pour éviter qu’un départ en engendre d’autres.

 

Comment faire en sorte que l’offboarding se passe bien ?

 

  1. Communiquez sur le départ

     

Tenez vos autres collaborateurs au courant du départ d’un membre de l’entreprise. Pas la peine de rentrer dans le détail, le but ici est d’avertir les équipes du départ d’un collaborateur pour éviter trop de bouleversements au sein de l’entreprise. 
N’émettez aucun jugement, soyez le plus objectif possible, même si ce départ vous ennuie beaucoup. Soyez transparent et pensez à réorganiser l’organigramme de l’entreprise pour éviter toute confusion possible.
Laissez le collaborateurs sortant annoncer son départ, ce n’est pas à vous de le faire, la décision n’appartient qu’à lui. Le deuil, oui oui, c’est comme ça que ça s’appelle, sera alors facilité. En effet, ce n’est pas toujours évident de se séparer d’une équipe avec qui on a créé des liens, parfois très forts.

  1. Jouez sur l’humain

     

Ne bâclez surtout pas le départ du collaborateur, même si les derniers ont éventuellement pu être tendus. Peu importe le temps passé dans votre entreprise par le collaborateur, que ce soit 3 mois ou 20 ans, remerciez le pour son travail. 
Quand on reste dans une entreprise et qu’au moment du départ, il ne se passe rien, on n’a pas forcément envie de recommander l’entreprise à son entourage. La cooptation fonctionnera si vous soignez l’offboarding.
Démontrez votre soutien et votre bienveillance une dernière fois ! L’offboarding passe aussi par là.
Faites en sorte que le départ se passe pour le mieux, pour ce faire, vous pourriez par exemple organiser un pot de départ pour le collaborateur qui part de l’entreprise et ce, peu importe la relation que vous entreteniez avec celui qui part.
Si vous avez été satisfait de son travail, rédigez lui une lettre de recommandation, la relation que vous avez entretenue n’en sera que plus mémorable. Il est aussi important que vous remerciez le collaborateur sortant pour son travail et son implication au sein de votre structure.

  1. Demandez un rapport d’étonnement

     

Échangez avec le collaborateur qui part pour connaître les raisons qui l’ont poussé à partir. Pour mieux comprendre son départ, son discours pourra vous aider. 
Par la même occasion, vous pourrez éviter d’autres départs puisqu’il vous aidera à améliorer les conditions de travail de votre entreprise et la relation que vous entretenez avec les autres collaborateurs. Son rapport d’étonnement vous aidera à accroître la satisfaction des équipes restantes.

  1. Pour le reste…

     

Pensez à récupérer le matériel mis à la disposition du collaborateur. Fermez sa boîte mail et n’oubliez pas de rediriger ses contacts vers d’autres collaborateurs ou vers le nouvel arrivant. Pour maintenir la sécurité de votre entreprise, fermez les accès du collaborateurs à tous les documents sur lesquels il avait été invité.
Soyez prudent quant aux paiements, aussi, assurez-vous que le collaborateur sortant ait été payé dans les temps et jusqu’au dernier centime, ne faites pas trainer sa dernière paie au risque de créer des tensions entre l’entreprise et lui.
Ainsi, l’offboarding est tout aussi important que l’onboarding puisqu’il permet de se séparer en de bons termes. Une relation professionnel qui se termine, c’est un peu la fin d’une histoire d’amour entre l’entreprise et son collaborateur. En soignant l’offboarding, vous entretenez autant que possible votre marque employeur tout en facilitant la cooptation future. 
On estime aujourd’hui que 80% des entreprises françaises n’ont pas pensé à l’offboarding, vous avez donc carte blanche en matière de créativité pour planifier le départ d’un collaborateur. Mettre fin au tabou du départ d’un salarié, c’est aussi votre rôle !
 
Notre solution pour éviter l’offboarding 

Source image : Unsplash

Des questions ? Besoin d’aide ? 

Retrouvez toutes les réponses à vos questions sur l’helpcenter ! 

L’offboarding, vous voulez en savoir plus ? 

Articles associés

Leave a Comment