RĂ©duisez le turnover, soignez l’onboarding

Le turnover, ou rotation du personnel en français, c’est le nombre de dĂ©parts, dans une entreprise, suivis par une embauche. Ces dĂ©parts peuvent ĂȘtre des licenciements et des fins de pĂ©riodes d’essai non renouvelĂ©es, mais aussi des dĂ©parts volontaires et des ruptures conventionnelles. D’aprĂšs l’étude « Preparing for take-off » du cabinet Hay Group, le taux de turnover dans le monde entre 2013 et 2018 Ă©tait de 23%. Certains chiffres sont mĂȘme plutĂŽt inquiĂ©tants puisque 22% des nouvelles recrues quittent leur emploi dans les 45 premiers jours et, dans le pire des cas, 4% des nouvelles recrues quittent leur emploi le premier jour !

Or, de la rĂ©daction de l’offre d’emploi Ă  la formation de votre nouvelle recrue en passant par les entretiens d’embauche, le chemin Ă  parcourir pour remplir un poste vacant est long
 et coĂ»teux ! En effet, 45% des entreprises estiment que le remplacement d’un salariĂ© leur coĂ»te plus de 25 000$. Le turnover coĂ»te cher, remplacer un salariĂ© lors de son dĂ©part reprĂ©sente 3 Ă  6 mois de salaire. Alors forcĂ©ment, quand le dĂ©part survient lors du premier jour d’embauche, le coĂ»t est multipliĂ© par deux.
Mais alors, comment réduire le turnover dans votre entreprise ?

1) L’importance d’un bon programme d’onboarding

DĂšs le premier jour dans une nouvelle entreprise, nous nous faisons trĂšs rapidement une idĂ©e de la suite de notre parcours au sein de celle-ci. Il est donc essentiel pour le manager de bien onboarder le nouvel arrivant afin d’éviter qu’il ne prenne ses jambes Ă  son cou et ne revienne pas le lendemain.
Pour cela, l’équipe accueillante peut prĂ©parer une arrivĂ©e agrĂ©able pour que la nouvelle recrue se sente Ă  l’aise et travaille dans les meilleures conditions possibles.
Certaines entreprises proposent mĂȘme un petit kit d’arrivĂ©e pour le nouveau collaborateur. Dans celui-ci, vous pouvez ajouter des stylos, un petit carnet pour prendre des notes (pensez Ă  ajouter un petit mot de bienvenue !), un petit croissant et un mug de votre entreprise !
Pensez aussi Ă  lui prĂ©voir un bureau avec tout le matĂ©riel dont il a besoin, c’est la moindre des choses.

2) L’onboarding tient en 4 points, appelĂ©s les 4C :

2.1 – La conformitĂ©.

Il s’agit de s’assurer que tous les Ă©lĂ©ments lĂ©gaux, liĂ©s au recrutement, soient bien conformes. N’hĂ©sitez pas Ă  refaire un petit point avec le nouvel arrivant lors de son premier jour. Si vous prĂ©fĂ©rez, vous pouvez aussi le convoquer quelques jours avant son arrivĂ©e officielle afin de revoir ensemble la conformitĂ© de son contrat.
Exemples : contrats de travail signĂ©s, politique interne de l’entreprise bien comprise, rĂšgles gĂ©nĂ©rales expliquĂ©es, visite mĂ©dicale faite


2.2- La clarification.

Il s’agit de rendre plus clairs tous les aspects qui pourraient encore ĂȘtre flous aprĂšs le recrutement. Donnez les contacts des personnes Ă  contacter en cas de besoin. Si le nouveau collaborateur sait vers qui se tourner, il sera plus productif.
Exemples : rester disponible pour d’éventuelles questions, prĂ©cisions des missions exactes du poste


2.3 – La culture.

Elle vise à partager les normes culturelles de l’entreprise qu’elles soient formelles ou informelles. Si vous avez une charte à suivre, transmettez-la au nouvel arrivant.
Exemples : relations entre les individus, normes de langage, habitudes pour le déjeuner ou les évÚnements)

`2.4 – La connexion.

Il faut ici de crĂ©er des liens entre le nouveau membre de l’entreprise et les autres. Vous pouvez lui prĂ©senter un rĂ©fĂ©rent qui l’aidera Ă  connaĂźtre les autres membres de sa nouvelle Ă©quipe et Ă  se sentir Ă  l’aise plus rapidement. Vous pouvez organiser un petit pot d’arrivĂ©e avec la nouvelle recrue. Les moments informels ne sont pas Ă  nĂ©gliger
Exemples : apprendre à se connaitre sur un plan plus personnel


3) Les nouvelles recrues peuvent atteindre leur potentiel plus vite !

Eh oui, l’onboarding ce n’est pas que l’aspect lĂ©gal ! Avec un bon onboarding non seulement la nouvelle recrue n’aura pas envie de prendre ses jambes Ă  son cou dĂšs le premier jour, mais elle sera aussi plus efficace plus vite !
Cela peut prendre du temps pour une nouvelle recrue d’ĂȘtre entiĂšrement efficace, de connaitre tous les fonctionnements et les subtilitĂ©s de l’entreprise. 30% des entreprises estiment qu’il leur faut presque 1 an pour que les employĂ©s atteignent leur potentiel maximal ! Il est donc trĂšs important de prendre le temps de bien expliquer l’entreprise au nouveau collaborateur pour optimiser son temps d’apprentissage. Un onboarding rĂ©ussi peut prendre du temps mais vaut vraiment la peine d’ĂȘtre fait !

3.1 – Bien former !

La formation sera un enjeu premier pour rĂ©duire le turnover en entreprise pour diffĂ©rentes raisons. PremiĂšrement, en investissant dans la formation, vous montrez au collaborateur qu’il compte pour vous et que son employabilitĂ© est prise en compte par l’entreprise. L’idĂ©al est de dĂ©buter la formation avant mĂȘme la fin de la pĂ©riode d’essai. En effet, vous augmenterez les chances que votre nouvelle recrue ne parte pas rapidement.
Le deuxiĂšme point est que la formation mettra en place une rĂ©elle confiance envers les leaders. Former le collaborateur c’est lui montrer que nous tenons nos engagements de le faire grandir, de dĂ©velopper, avec lui, ses compĂ©tences ou encore de faire en sorte qu’il soit toujours adaptĂ© Ă  son poste et Ă  ses missions.

3.2 – Le dĂ©veloppement personnel

Diminuer le turnover ne se rĂ©duit pas Ă  bien accueillir ses nouvelles recrues, il faut assurer un suivi. Tout au long de la carriĂšre de vos collaborateurs, leurs envies, leurs compĂ©tences et leurs motivations Ă©voluent. Il faut ĂȘtre capable d’évoluer avec eux. Ne pas perdre un salariĂ©, c’est donc aussi gĂ©rer, avec lui, sa carriĂšre. S’il n’évolue pas avec vous il Ă©voluera sans vous ! L’une des principales causes de dĂ©part est le manque d’opportunitĂ© et de possibilitĂ© d’évolution. D’aprĂšs l’étude du cabinet Robert Half, les employĂ©s ont 3,2 fois plus de chances d’ĂȘtre heureux au travail si on leur propose des tĂąches dignes d’intĂ©rĂȘt et significatives.
En bref, pour rĂ©duire le turnover et avoir des recrues plus efficaces plus vite il faut soigner l’onboarding ! Et l’onboarding ne se rĂ©duit pas Ă  accompagner une nouvelle recrue lors de son premier jour. Il est important de lui permettre de se dĂ©velopper en continu et de garantir le maintien de son employabilitĂ© !

4) Et vous avez une petite infographie pour résumer tout ça ?

AussitÎt demandé, aussitÎt fait !

En bref, pas besoin d’aller plus loin pour comprendre le lien Ă©troit qu’il existe entre le turnover et l’onboarding de vos collaborateurs. MĂȘme si ce n’est pas le seul facteur Ă  amĂ©liorer, un bon onboarding rĂ©duira considĂ©rablement le taux de rotation du personnel !

Et vous pouvez aussi jeter un oeil 👁 à ça :

7 maniĂšres de bien accueillir les nouveaux collaborateurs
Accueillir un nouveau collaborateur – Le guide premier jour parfait ‹


Juliette Brun
Chargée de Marketing & Customer Success
www.cocoom.com
j.brun@cocoom.com
06.11.63.68.33
90 cours Lafayette
69003 LYON


Articles associés

Leave a Comment