Méthode AGILE

Qu’est-ce que la méthodologie agile ? Et à quoi sert-elle dans la gestion de projet ?

On le sait, l’art du développement de logiciels est spécial et un peu différent des autres types de projets. Il requiert une équipe adaptable et flexible, prête à réagir rapidement aux changements !

Et ces équipes, très souvent, utilisent la méthodologie AGILE ! 

À l’origine, la méthode AGILE a été pensée pour les projets de développement web. Mais aujourd’hui, cette méthode est de plus en plus répandue, car elle est adaptable à de nombreux types de projets !

👉 Découvrez le pack de modèle “Gestion de Projet”

La petite histoire 

Suite à l’observation d’un taux d’échec élevé des projets dans les années 1990, 17 experts en développement logiciel se sont réunis en 2001 afin de mettre en commun leurs méthodes. 

Est né de cette réunion : le « Manifeste Agile » (Agile Manifesto en anglais). Cet ouvrage détermine les valeurs et les principes fondamentaux de la méthode Agile.

La méthode agile quésaco ? 

La méthode Agile, n’est pas une seule méthode, mais plutôt un ensemble de méthodes.

Ces méthodes tournent autour de 4 valeurs fondamentales :

  • L’équipe, car les individus sont au centre des projets plus que des process ou des outils
  • L’application, ici, les fonctionnalités opérationnelles sont mises en avant
  • La collaboration avec le client plutôt que la contractualisation des relations 
  • L’acceptation du changement plutôt que le suivi strict d’un plan

De ces valeurs la méthodologie AGILE tire 12 principes généraux :

  • Satisfaire le client en priorité
  • Accueillir favorablement les demandes de changement
  • Livrer le plus souvent possible des versions opérationnelles 
  • Assurer une coopération permanente entre le client et l’équipe projet
  • Construire des projets autour de personnes motivées
  • Privilégier la conversation en face à face
  • Mesurer l’avancement du projet
  • Faire avancer le projet à un rythme soutenable et constant
  • Porter une attention continue à l’excellence technique et à la conception
  • Faire simple
  • Responsabiliser les équipes
  • Ajuster régulièrement son comportement et ses processus pour être plus efficace

L’idée est donc de ne plus planifier vos projets dans les moindres détails et de suivre ce plan coûte que coûte. Au lieu de cela, les objectifs vont être fixés à court terme, les projets seront découpés en plusieurs sous-projets qui vous permettent d’évoluer petit à petit vers l’objectif final. 

L’objectif premier est la satisfaction client et pour être atteint il est important de dialoguer avec votre client et de rester adaptable et réactif face à d’éventuels changements de sa part, à une évolution de ses besoins et de ses attentes. 

Les avantages et les inconvénients : 

+ Flexibilité 

+ Collaboration 

+ Communication 

+ Meilleure relation client 

+ Visibilité 

+ Meilleur contrôle des couts / budgets

– Moins de documentation 

– Pas adapté à certaines structures trop hiérarchiques 

– Ne corresponds pas à certains clients moins disponibles 

– Plus difficile d’établir un budget global dès le début du projet 

En bref ! 

Contrairement à une approche plus traditionnelle, les méthodologies Agile offrent plus de flexibilité et une meilleure visibilité dans la gestion du projet. Ces méthodes ont fait leurs preuves, mais ne peuvent pas être utilisées dans toutes les structures, pour tous les projets ou dans toutes les équipes.

Le petit glossaire des méthodos: 

Agile

Une méthodologie de gestion de projet caractérisée par la construction de produits que les clients veulent vraiment, en utilisant des cycles de travail courts qui permettent une production rapide et un ajustement constant si besoin.

Kanban

Une approche visuelle de la gestion de projet où les équipes créent des représentations physiques de leurs tâches, souvent à l’aide de notes autocollantes sur des tableaux blancs (ou en ligne). Les tâches sont déplacées pour suivre les progrès et identifier les obstacles communs.

Scrum

Une petite équipe est dirigée par un “Scrum Master” dont la tâche principale est d’éliminer tous les obstacles à l’accomplissement du travail. Le travail est effectué en cycles courts appelés sprints, mais l’équipe se réunit quotidiennement pour discuter des tâches en cours et des obstacles qui doivent être éliminés.

Cadre de projet adaptatif (APF)

Une méthodologie de gestion de projet qui est née de l’idée que la plupart des projets informatiques ne peuvent pas être gérés à l’aide des méthodes traditionnelles de gestion de projet. Le travail est effectué par étapes, et évalué après chaque étape.

Gestion de projet extrême (XPM)

Une méthodologie de gestion de projet dans laquelle vous pouvez modifier le plan du projet, le budget et même le produit final pour répondre à l’évolution des besoins, quel que soit le stade d’avancement du projet.

Il existe un modèle Cocoom pour ça : 

Découvrez le modèle “🤩 Méthode Agile – Sprint” dans Cocoom !

Les autres articles sur les modèles du pack “Gestion de projet” : 

On fait le point sur la résolution de problèmes 

4 conseils pour mettre en place une boîte à idées 

Découvrez la méthode AGILE 

Comment rédiger une note de cadrage projet ? 

Le guide pratique pour rédiger un plan d’action efficace ! 

Le partage des connaissances en entreprise

Articles associés

Comments are closed.